Le compte-rendu

Lundi - autour de Civrieux et le long de l'Azergues

Comme on pouvait le craindre, une petite pluie tombait sur Civrieux ce lundi-là. Pas suffisante cependant pour retarder notre départ. Traversée donc de Civrieux, première rencontre avec l'Azergues, rivière de 61 km qui se jette dans la Saône, puis visite de Chazay d' Azergues.
Petit village anciennement fortifié, un peu endormi, on dira que c'était lundi matin. On y entre par la Porte du Baboin (ci-contre). 
Jusqu'en 1789, Chazay dépendait de l'abbaye d'Ainay, à Lyon; son abbé était seigneur ecclésiatique de droit banal, et à ce titre avait fait construire un château. Un de ces abbés fut l'oncle de Bayard, sans peur et sans reproche pour l'éternité. C'est lui qui arma et équipa le preu chevalier, avec réticence d'abord, orgueil ensuite quand la gloire fut venue. 

On quitte Chazay vers le sud-est. La pluie est très légère, éparse même, et la température est douce. On arrive vite à Marcilly sur Azergues, le temps d'une photo sur les marches de l'église, pour partir plein sud à la recherche du soleil. On ne le verra guère, et un débarcadaire construit au début du 19ème siècle sur les bord de l'étang du Bois-Dieu abritera notre pique-nique (ci-contre). 
Avant de rejoindre Civrieux et de faire une boucle pour longer l'Azergues, nous aurons emprunté quelques chemins forestiers boueux, prétexte à Marie-Christine de nous montrer son habileté sur la glaise.
Première jolie balade au sud-est de la région des Pierres dorées, en milieu forestier et de plaines. Les vignes seront pour demain. 

Mardi - de Ternand à St Vérand

Départ en voiture pour aller à Ternand (19km). Il y a un nouveau Ternand, datant du 19ème s., et un vieux village haut perché sur sa colline. Tous les cinq auront été enchantés par ces vieilles pierres que composent la porte d'entrée du village, ses maisons, son église. Les rues sont bien sûr un peu trop nettes et trop propres, la vie traditionnelle s'est enfuie, comme partout, et les paysans et artisans d'antan sont remplacés par des travailleurs de la ville. Mais le charme demeure, d'autant que les fleurs sont partout et ajoutent à la sérénité du lieu.

 

Dsc05145 Dsc05141 Dsc05150 Dsc05132

On quitte Ternand par St Victor et sa belle ferme, pour retrouver le GR avant de le quitter très vite. Avouons-le, on s'est un peu égaré avant de retrouver le bon chemin, ce ne sera pas la seule fois du séjour, mais n'est-ce pas le lot de toutes les randos non repérées? Des vignes et des forêts, et une belle balade vers le sud-ouest.
On passera devant le château de La Garde, pour continuer jusqu'à Balmont, avant de piquer plein est vers St Vérand.
Il ne restera plus qu'à remonter vers Ternand, avec un nouvel égarement, il faut dire que cheminer dans les vignes n'est pas toujours aisé, et de prendre un rafraichissement bien mérité.

2016 05 24 17 11 09 2016 05 24 17 10 56

 

Mercredi - Pouilly le Monial et Jarnioux

Ne pas confondre évidemment Pouilly-le-Monial avec Paray-le-Monial. Pouilly est un petit village tranquille, avec une église qu'on ne visite pas. Plus remarquable est le village de Jarnioux, qu'on gagne en empruntant la voie du Tacot. Le site est spectaculaire, avec sa grande église du 19ème siècle, qui a remplacé l'église Ste Catherine, désaffectée, et son imposant château médiéval. On quitte Jarnioux par un détour improvisé, pour aller jusqu'au beau hameau de Vavres et la vallée du Vieux Moulin. Retour à Jarnioux pour piquer vers l'ouest, direction Cosset et le lavoir qui fut notre lieu de pique-nique. La boucle continue vers le nord, puis l'ouest, en passant par le château du Sou, sur la rive du Morgon, et le beau lavoir, avant de piquer vers le sud et Pouilly-le-Monial

Jeudi - Théizé, Oingt, Ville s/Jarnioux

Départ de Théizé, joli village remarquable par son château de Rochebonne du 17ème s., sa vieille église (fermée à la visite), ses lavoirs, et sa Croix des Enfants (16ème s.). Direction Oingt ensuite, par le GRP orné de "cadoles", ces cabanes en pierres sèches qui servaient d'abris aux paysans, pour eux-mêmes et leurs outils. Oingt est un très beau village tout doré, un peu endormi, avec quelques belles boutiques d'artisanat. On aura visité une céramiste et une tisserande. De la place de l'église, on admire un vaste panorama.
 

On quitte Oingt vers le Nord, direction Le Saule d'Oingt. On pique-niquera peu après au milieu des vignes, pas loin d'une cadole. Quelques kilomètres encore, et c'est Ville-sur-Jarnioux, paisible à l'heure à laquelle nous sommes arrivés. Le terrain de boule lyonnaise était cependant occupé, et nous avons pu discuter avec des joueurs. Retour sur Théizé ensuite, avec pot de consolation.

Vendredi - Chessy, Bagnols, Chatillon d'Azergues

Chessy-les-Mines était une ancienne cité minière. Le cuivre y a été exploité dès l'époque romaine, jusqu'au 19ème s. On y a trouvé au début du 19ème s. un minerai assez extraordinaire dit-on, l'azurite, appelée aussi chessylite. Marie-Christine en a photographié un morceau au Musée d'Art et d'Industrie de St Etienne
Au nord, il y a Bagnols, que l'on voit de loin avec son château aujoudh'ui reconverti en hôtel pour gens aisés. Et tout autour, les vignes. 
Nous aurons au cours de cette rando deux soucis d'orientation. L'un que personnellement je n'ai pas encore bien compris, mais qui nous aura donné l'occasion de discuter avec un habitant du coin, l'autre parce que le chemin avait disparu, mangé par les vignes et les bois. C'est à la boussole que nous finirons la rando, raccourcie par la fatigue, la chaleur et une crise aigüe de rhume des foins pour moi. 

Ces cinq jours de rando ont passé vite, le temps était meilleur de jour en jour, et carrément chaud le vendredi, avant les orages le samedi sur la route du retour. Tous les cinq ont été ravis de ces kilomètres parcourus, des villages aux pierres dorées, des paysages de vignes, prairies et bois.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam