5 vendredi - Cassagnas / le Serre de la Can

20km, dénivelé 800m.
Comme l'étape telle que prévue était un peu plus courte que les autres (13km), on la rallongea en partant dés le matin, sur le conseil avisé de l'hôtelière, à la découverte d'un joli hameau, haut perché. Petite grimpette à l'aube, ou presque, pour découvrir le Magistavol, qui rassemble une poignée de maisons aux murs et toits en pierre d'une grande beauté. L'une d'elle a vu naître Pierre Séguier, dit Esprit Séguier, déjà évoqué.

La carrière de Séguier fut sanglante et brève. De ses propres mains ou sous ses ordres furent assassinés deux prêtres et une famille entière, du père aux domestiques, à La Devèze. Sa cavale ne dura pourtant qu'un ou deux jours, limité qu'il était par la présence des soldats. Enfin capturé par le capitaine Poul, soldat de fortune renommé, il comparut, sans remords, devant ses juges (RL Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes).

A la montée, nous avions vu un chien patou gardant chèvres et moutons dans un champ qui paraissait fermé. Il se contenta d'aboyer mollement. Au retour, le toutou était sur la route. Il se mit sur le bas-côté, en surplomb de la chaussée, et nous accompagna plusieurs dizaines de mètres en nous disant des choses qu'on ne comprenait pas, mais qui ne devaient pas être une invitation à partager son petit déjeuner. Il nous suivit ensuite, jusqu'à ce qu'il fut convaincu que personne d'entre nous ne voulait de mal à ses bébêtes. Il nous l'aurait demandé gentiment, on le lui aurait dit pareillement. La communication qui envahit tant le monde des hommes n'a pas encore atteint celui de nos amis canins !

Dsc 6492Retour à la gare de Cassagnas pour le vrai départ de l'étape du jour. Traversant la forêt de Fontmort, nous avons l'idée de voir une stèle érigée sur le Plan de Fontmort en 1887, en hommage aux camisards et huguenots persécutés au nom du Christ ! Nous avons un peu tournicoté avant de prendre le problème à bras le corps et de nous pencher très précisément sur la carte.  

Après ce crochet, direction vers l'est vers le col de la Pierre Plantée. Nous ferons encore un détour vers une ancienne villa gallo-romaine, ou ce qu'il en reste, et verrons aussi le long du chemin menhirs et sépulture. Toujours à travers la forêt, on arrive à  notre étape, le Serre de la Can, 2 km avant St Germain de Calberte.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire