Rigoles royales de Vieille-Église-en-Yvelines

Bande rigolesRigoler: longer les rigoles. Les nôtres étaient royales, et construites bien entendu pour alimenter en eau les bassins du château de Versailles.

Il faut dire que cette partie de la forêt de Rambouillet ne manque pas d'eau, et que rigoles et étangs ont permis son assèchement. Pas total cependant, et les trois rtteurs présents ont dû parfois allègrement patauger dans la gadoue pour parcourir les 24 kilomètres prévus. 

L'aqueduc souterrain qui débouche à proximité de Vieille-Eglise devait diriger les eaux de l'étang de la Tour vers l'étang du Perray, puis vers le château de Versailles. Louis XIV avait confié au Maréchal de Vauban la réalisation d'un réseau gigantesque de drainage afin d'alimenter les jeux d'eau du parc royal. Ce chef d'oeuvre hydraulique qui fut établi d'après les études de nivellement de l'abbé Picard, inventeur du niveau à lunette, compte 15 étangs, 8 retenues et 140 km de rigoles au total. Ce réseau de drainage permit également d'assainir des milliers d'hectares jusqu'alors incultes et marécageux, et de les mettre en culture. Près de 30 000 hommes travaillèrent à ces ouvrages dont le point de collecte de départ n'était autre que les eaux de l'Eure, à 83 km de Versailles. En 1688, la guerre interrompit les travaux, et le dernier tronçon de 23 km reliant l'étang de la Tour à Maintenon (où seul fut édifié le premier niveau d'arcades de l'aqueduc extérieur) fut abandonné. Aujourd'hui le réseau joue toujours son rôle d'assainissement pour les bassins de Rambouillet et de Saint-Quentin-en-Yvelines, mais n'alimente plus Versailles.

Diaporamas

Rambouillet Chevreuse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !