Moi, Horus, chien de randonneur confiné(2)

Ca ne change pas, hein, toujours personne dehors, pas de voiture (ça c'est bien), les jardins et parcs sont fermés. Ca va rester toujours comme ça ?

2020 04 06 17 22 54


Aujourd'hui, c'est jeudi. Ce matin, mon maître a enfilé son short, et il faisait très beau. Ca y est, on recommence les randos ? 
Fausse alerte, il traîne, prend son temps, trifouille son téléphone pour s'autoriser à sortir, me dit-il (je crois qu'il vieillit !), et on fera un (grand) tour de quartier. Bon! j'ai quand même pu faire des bisous à Méli, une jolie petite bichonne que je connais bien.

Toujours personne dans la rue, quand je regarde par la fenêtre. Je ne sais pas où tout le monde est parti.

Ce qui est bien, c'est que mon maître est tout le temps avec moi. Je le promène le matin et le soir, quelques kilomètres quand même, et le reste du temps, il est à la maison. Maintenant que je sais qu'il peut rester chez lui, il faut qu'il s'attende à ce que je rouspète si un jour il se remet à s'absenter. Non mais !

A l'occasion de mes petits tours, je vois plein d'humains avec des muselières. Comme pour mes congénères catégorisés 1 ou 2. Ca existe donc aussi pour les humains ?

Au Chesnay, ils ont fermé tout ce qui ressemble à un parc ou jardin. Souvent on les empruntait, parce que c'était des raccourcis. Maintenant c'est chouette, on fait le détour, et je marche plus longtemps !

Sur les photos ci-jointes, vous me voyez en plein effort. C'est la vie de chien. Vous croyez que je rêve à une randonnée de 20 km, dans la boue, le vent, le froid, la pluie ? Que nenni, finalement je suis bien mieux là.

Dimanche dernier, on faisait un petit tour, pas si petit que ça, et on a rencontré Alain. Presque par hasard. Il était drôlement habillé, c'est à peine si je l'ai reconnu. Au lieu de ses guêtres toujours pleines de boue, il avait un pantalon tout propre. Et au lieu de son gros sac à dos qui prend toute la place dans le coffre des voitures, il tenait à la main un petit sac de courses en plastique. C'est quoi tous ces changements ?

C'est inquiétant tout ça, non ? Ca a un petit côté fin du monde ! Le bon côté, c'est qu'il y a plein de chiens qui promènent leurs maîtres, même si je ne peux pas souvent les approcher. On dirait que les humains sont si fatigués que sans nous, les chiens, pour les inciter à sortir, ils resteraient confinés dans leurs niches, pardon, leurs appartements !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !