Autour de Ménilles

Bande les menilles
Toujours plus à l'ouest, c'est dans l'Eure, près de Pacy-sur-Eure, qu'Alain nous a dégottés cette jolie rando. Pacy et les environs, c'est le coin des belles résidences secondaires des parisiens argentés. Et des bellles maisons, qui avec colombages,qui avec toits de chaume, qui avec les deux, on en aura vu !

Les Ménilles

Dans la côte Roederer, le château ne passe pas inaperçu, à côté de l'église et face au cimetière. Il fut construit à la fin du XVIème s., début XVIIème par la famille Le Sesnes de Ménilles. Il porte sur le mur d'enceinte des signes cabalistiques qui évoquent Henri II et Catherine de Médicis. Il reste dans la famille jusqu'en 1832, où Antoine-Marie Roederer (1782-1865) en fait l'acquisition. Ses quatre filles le vendront en 1874 à la marquise de Choiseul-Praslin.

Un peu plus haut que le château, l'église St Pierre-St Paul date des 15 et 16 ème s. La façade est constituée d'une tour massive, avec dans son centre un très beau portail de 1562.

Après avoir monté et descendu la côte Roederer, histoire de se mettre en jambes, et aussi d'admirer quelques très belles maisons et un four à pain récemment redécouvert et restauré, direction NO ves la côte blanche, la petite et la grande Fortelle, puis la ferme de la Cailloterie. De beaux bâtiments, et un pigeonnier dans la cour.

Plus à l'ouest, nous arrivons au Haut Cocherel, où trône dans le petit cimetière la tombe d'Aristide Briand (1862-1932). Homme de convictions et grand orateur, il fut dix fois président du Conseil et vingt deux fois ministre, dont quinze aux affaires étrangères, et prix Nobel de la Paix en 1926.
Il a découvert fortuitement, lors d'une partie de chasse, le petit hameau de Cocherel. Pendant quelque temps, il s'est contenté de louer une chambre à l'auberge Querolle, en face du pont. Il s'y plaisait tant qu'il a petit à petit acheté plusieurs propriétés où il aimait venir, loin des soucis de la vie politique et où il vivait simplement au milieu des habitants. Il a demandé à être inhumé à proximité du cimetière attenant à l'église Notre-Dame de Cocherel, où son tombeau, une sobre et massive dalle de granit, regarde la vallée d'Eure pour l'éternité.

Cocherel fut aussi le lieu d'une bataille remportée par Du Guesclin en 1364 contre Charles de Navarre le Mauvais.

Nous sommes bientôt au point septentrionnal de notre marche, il faut traverser l'Eure, puis marcher plein sud jusqu'à Vaux-sur-Eure. Joli village encore, avec de belle batisses bien restaurées.
Plus au sud, c'est Croisy-sur-Eure. Le château est bordé par un canal sur lequel sont posés trois lavoirs. Alain n'hésitera pas à évoquer Venise, on ne le répétera pas aux vénitiens. Mais l'endroit est quand même très agréable. Le château date de la fin du XVIIème s., construit à l'initiaitive du marquis Charles de Bréauté. Sa construction prequ'entière en briques roses lui donne un aspect très particulier. Ses propriétaires actuels accueillent les amateurs dans deux gîtes classées aux Gîtes de France.

Diaporama

 
 

Parcours

Eure

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !