Forêt de Meudon au départ de Vélizy

Terre inconnue jusque là pour les RTT, Françoise, Pierre, Alain, Joël, Michel, Jean-Marc, et les trois chiens RTT  ont marché par un temps sec et frisquet dans cette forêt de 1100 hectares la plus proche de Paris.

Forêt de Meudon

La forêt de Meudon s'étend sur 1100 hectares sur le territoire des communes de Meudon (520 hectares), Chaville, Viroflay, Clamart, Sèvres et Vélizy.
C'est la forêt domaniale la plus proche de Paris.
Comme indiqué dans l'encart ci-contre, toutes les forêts des Yvelines constituaient un ensemble unique il y a quelques siècles, la forêt du Rouvray. En remontant plus loin encore dans le temps, l'ajoût de la forêt de Rambouillet composait la forêt de l'Yveline qui couvrait tout l'ouest de l'Ile de France. Elle sera démembrée au cours des siècles, pour aboutir à la situation actuelle. 

La forêt de Meudon subit d'importants changements à partir du XVIIè siècle, sous l'impulsion du roi et de grandes familles comme les Louvois (propriétaire du château de Chaville, aujourd'hui disparu). Des reboisements sont réalisés pour servir de réserve de chasse royale, des bassins et étangs seront créés pour alimenter le château de Meudon en eau.
Le château de Meudon, ancienne propriété des Guise, arrive dans l'escarcelle du Grand Dauphin (1661-1711), et devient ainsi un château royal. Il est agrandi au début du XVIIIème siècle par la construction du Château-Neuf.
En 1795 puis en 1871, deux incendies détruisent le vieux château et une partie du nouveau. Les restes du château-neuf ont été conservés et transformés en observatoire astronomique, rattaché en 1927 à celui de Paris. Il ne reste rien du premier château.

Une vieille et grande forêt
La forêt de Meudon fait partie des six forêts domaniales des Yvelines. La plus grande est celle de Rambouillet, 20000 hectares, devant St Germain, 3500 ha, Marly, 2000 ha, Meudon et Versailles (1100 ha chacune), Fausses-Reposes, 616 ha, et Louveciennes 55 ha.
Avec les forêts de Verrières, St Cloud, Bois de Boulogne, Malamaison, elles formaient une forêt continue dite du Rouvray.

Ajoutons la forêt de Rambouillet, et on obtient l'ancienne "forêt de l'Yveline", qui, dans l'Antiquité, abritait deux peuples gaulois, les Parisii autour de Lutèce, et les Carnutes autour d'Autricum (Chartres).

Démolition du château vieux

Reconstitution du château vieux (détruit)

Château neuf (Observatoire de Meudon aujourd'hui)

Le château de Meudon en 1723.

Château royal objet de toutes les attentions, il est agrandi au début du XVIII ème siècle du château Neuf, à droite sur la peinture ci-dessous.

 

Forêt de Meudon

Et dire que nous n'avions jamais marché dans cette forêt distante d'une dizaine de kilomètres seulement  de notre point de regroupement du Chesnay !

On ne s'y sent certes pas aussi tranquille et isolé que dans les forêts profondes du Vexin - les allées sont souvent larges, le bruit de fond des villes et de ses axes routiers s'entend souvent, un axe routier d'importance, la RN 118, la traverse, limitant le passage des randonneurs à quelques endroits spécifiques, la fréquentation y est plus grande. Mais ses nombreux étangs, sa gadoue comme dans ses consoeurs provinciales, son relief escarpé avec au moins deux belles côtes qui ont cloué le bec à celle et ceux qui avaient un peu froid, ses sous-bois silencieux, nous ont concocté une belle et bénéfique marche. 

 

PARCOURS

FILM

 

Forêt de meudon

plaine de versailles

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !