Autour de Gadancourt

Bande gadancourtSortie entre messieurs ce vendredi, Alain, Jean-Louis et le rédacteur. Le froid annoncé a donné à Alain le souhait de déroger à notre disciplime d'ascètes de déjeuner frugal dans le froid et la boue. Tous pour un, un pour tous, nous suivîmes généreusement notre meneur du jour. Entre nous soit dit, mais ne le répétez pas, la terrine de campagne, la délicieuse pièce de boeuf et l'amandine aux poires, et le savoureux rouge de Provence, ont effacé jusqu'au souvenir du plaisir du pique-nique.

Gadancourt

Ce fut le lieu de départ du jour. 

Le château a été reconstruit en deux parties, l'une à la fin du XVIème s., l'autre au XVIIIème. Sa façade n'en reste pas moins homogène. Jean Calvin aurait écrit "L'institution de la religion chrétienne" dans le château primitif.

Datant du XIIème s. pous ses parties les plus anciennes, l'église Saint Martin est bâtie selon le plan des églises romanes primitives.

Wi-dit-joli-village

Le roi Henri IV, accompagné de la belle Gabrielle d'Estrées, se serait trouvé ici un jour de 1590 ou 1591, au terme d'une partie de chasse. Demandant aux habitants où il se trouvait, et ceux-là lui répondant « à Wy», le monarque se serait exclamé : «Ah ! Quel joli village !». C'est une légende sans doute, mais il suffit de faire un tour dans cette bourgade du Val-d'Oise pour comprendre que l'on ait pu la qualifier de «jolie».
Une seule certitude concerne l'origine du nom, «Wy» vient du latin «vicus» qui veut dire «village», mot qui s'est progressivement transformé. 

L'église ND et Saint Romain aurait été créée au VIème s. L'église actuelle date du XIème ou XIIème s. pour ses parties les plus anciennes.

Saint Romain (de Rouen)  aurait habité à l'endroit de la source qui porte son nom, et qui rassemble source, lavoir, abreuvoir et state du saint. Le bon saint aurait fait jaillir ici une source aux vertus curatives pour les yeux, faisant par la suite de l'endroit un lieu de pélerinage.

Après avoir traversé la forêt de Morval, puis la plaine, on arrive au château du Plessis-le-Veneur, sur la commune de Banthelu. Le château originel  fut bâti au XIIème s, et appartenait au seigneur de Banthelu, descendant des Montmoreny. Il fut démoli au XIIIème s., et remplacé par l'actuelle maison bourgeoise, qu'on appelle encore château.

Dsc 0417On arrive dans la foulée à Cléry-en-Vexin, lieu prévu par Alain pour un pique-nique inhabituel dans une bien agréable auberge. Le lésé fut Horus, qui n'eut droit qu'à se faire oublier sous la table, ce qu'il fit fort bien.

Guiry-en-Vexin

L'église Saint Nicolas est un mélange de gothique et de Renaissance. Elle a été bâtie sur les fondations d'une construction du XIIème s. Son plan est une croix sans bas-côtés.

Le château de Guiry a été construit par le seigneur du même nom à la fin du XVIIème s. sur les plans de François Mansart. Cas rare dans l'histoire, le château est resté dans la même famille depuis treize siècles. Il se remarque par son harmonie et sa sobriété.

Le film

Le parcours

Vexin

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !