Autour de chez Erwan

Michèle, Pierre, Joël, Jean-Marc pour cette rando, une fois n'est pas coutume, dont l'objet primordial était d'aller découvrir le restaurant "Chez Erwan" à Bourdonné. Nous n'avons pas été déçus, et comme les chasseurs ont rallongé notre parcours qui a atteint près de 20 km, tout a été digéré pour le mieux.

Départ à quelques centaines de mètres de Gambais, plus exactement au hameau Le Boulay

Quittant le hameau, nous débouchons sur une belle vue de carte postale, un champ délicatement bleuté, donnant l'aspect de miroir, précédant la jolie église de St Agnan (Xè et 17è siècle).

A travers champs et bois, boosté par la perspective d'un agréable déjeuner, nous arrivons à midi à Bourdonné, au lieu des 13h annoncées au restaurateur.

Quelques minutes de repos autour d'un joli étang aménagé aux portes de Bourdonné pour le déjeuner des trois chiens, et nous voilà au resto. 

La cuisine est simple et cuite au feu de bois. Les produits sont bons, copieusement servis, foie gras et fines tranches de jambon cru pour se mettre en bouche (2 entrées pour 4, on n'est pas que des goinfres), andouillette, magret (entier) ou poulet bio à cuisson lente pour suivre, mousse au chocolat, nougat glacé et framboises, crème brûlée ou fromages pour terminer. Tout cela était fort bien, mais le point remarquable de "chez Erwan" est constitué par la cave, composée de plusieurs milliers de bouteilles, et en entrée libre pour les clients. Car ici, on ne commande pas son vin d'après une carte en deux dimensions, on va à la cave choisir soi-même sa bouteille. On erre ainsi de bordeaux en bourgognes, en passant par les vins de Loire ou du Pays d'Oc, blancs et rouges sagement séparés. Un prix est indiqué sur la bouteille, on rajoute 10 euros pour le boire en salle, et c'est parti. 

Question: est-ce que les six kilomètres restants vont suffire à faire passer tout ça, sans oublier le kir que Pierre et Joël étaient allés nous concocter à partir de vin blanc hongrois ? Car ici le client participe : il fait son kir, il va choisir son vin, il va chercher et couper son pain !

Heureusement , il y a les chasseurs ! Alors que nous voulions remonter vers l'Etang des Bruyères, nous vîmes que tous les chemins, pourtant bien tracés sur la carte IGN, et portant même un nom, étaient interdits d'accés, grillagés et cadenassés. Jusqu'au moment ou nous avons suivi les pas de marcheurs en colère qui avaient sauvagement mis bas une fermeture de cette cage à gibiers. Nous avons alors rejoint le GR 22, regagnant le Boulay avec quelques kilomètres de plus dans nos souliers.

Parcours erwan

 

Rambouillet Chevreuse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !