Au départ des Alluets-le-Roi

Encore un peu, et on franchissait la barre fatidique de dix randonneurs. Les RTT franciliens étaient donc presqu'au grand complet pour ce beau jeudi, pas totalement déconfiné mais presque. 20 km de forêt et de plaine, sans co-voiturage, autant dire que nos neuf véhicules ont passablement encombré les rues tranquilles des Alluets.

Vous savez comment s'appellent les habitants des Alluets-le-Roi ? Les habitants des Alluets-le-Roi!

Tout le monde s'en fiche, mais le nom "alluets" dérive du mot "alleux" qui désignait des terres exclues du système féodal. Donc pas de seigneur, et pas de redevance, mais souveraineté du roi quand même, ce qui peut servir en cas d'invasion. Aucun lien avec l'existence sur le plateau d'un centre d'écoute de la DGSE, qui apporte au paysage un petit côté science-fiction, surtout par temps pluvieux et venteux. Ce qui n'était pas le cas aujourd'hui.

Plus loin, le château de Romainville date du 17 ème siècle, mais a été fortement restauré au 19 ème siècle dans le style anglo-normand. Il est exploité par Chateauform comme lieu de séminaires et de séjours.

C'est la forêt d'Abbecourt qui eut le plaisir de nous accueillir pour notre pique-nique, Alain avait réservé deux tables de pique-nique. Le Moulin d'Orgeval, tout proche, aurait pu aussi nous proposer une table, mais reste du confinement oblige, il était fermé (en fait je ne suis pas sûr qu'il fasse encore restaurant).

L'abbaye d'Abbecourt n'existe plus guère, mais elle a été prestigieuse. Il reste un vieux mur, et un étang provisoirement asséché.

Un peu de plaine ensoleillée au lieu et place d'une bonne sieste, puis Crespières et Herbeville, pour finir par Les Alluets, ce qui est bien tombé puisque nos voitures nous y attendaient.

 

Le film (5') - cliquer sur l'image

 

Le parcours

 

plaine de versailles

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !