Au départ de Saint-Hubert

Nous étions six, pas un de plus, pas un de moins, pour cette rando au départ d'un ancien lieu de résidence royale, aujourd'hui totalement disparue. Un bon bol d'air pour Michèle, Alain, Jean-Louis, Michel, Jean-Marc. Et Joël, qui au passage a glané un an de plus !

Chateau de saint hubert 1

Il était grand, il était beau, il sentait bon le luxe royal. C'était le château de Saint-Hubert.
Comme tous ses camarades rois de France, Louis XV aimait chasser en forêt d'Yveline. Et que fait-on dans ce cas quand on est roi ? On fait bâtir un pavillon de chasse par son architecte en titre, Ange-Jacques Gabriel (1698-1782), dans le cas présent. Le lieu choisi fut au bord de l'étang du Pourras (photo de droite), celui-là même crée par Louis XIV pour alimenter les très gourmandes eaux de son château versaillais préféré.
Et que devient le pavillon de chasse quand il a l'heur de plaire au roi ? Il est agrandi et embelli jusqu'à devenir une résidence royale, un petit, ou grand, palais en quelque sorte. 
Ainsi le château de Saint-Hubert devint-il la belle résidence que l'on voit sur l'image de gauche.
Pourtant le roi d'après, Louis XVI, moqué pour ses goûts simples et son amour pour la serrurerie, mais fort féru de chasse lui aussi, et époux de la reine, trouva le château trop exigu. Il se tourna alors vers Rambouillet, que son cousin Penthièvre lui céda dans une joie et bonne humeur relatives.
Et le château de Saint-Hubert tomba dans l'oubli, puis l'abandon, puis le démantèlement.
Et fut démoli en 1855.
En cherchant bien, on doit en trouver les restes dans les maisons des environs.

Pas de château donc au menu de notre rando de 20 kilomètres. Mais des arbres et les beaux paysages de la forêt de Rambouillet.

Le printemps semble pressé de renvoyer l'hiver à ses chères études, et apparaissent jonquilles, primevères, crocus ...

Le Grand Etang proche de Saint-Rémy l'Honoré est toujours un lieu magique pour accueillir les piques-niques. La forêt, un étang au milieu, et un généreux tronc d'arbre juste devant, qui nous offre une vue à nous faire oublier les réseaux sociaux (non, je plaisante!!).

Il fallait bien ça pour fêter Joël, qui comme chaque année en a pris une de plus ! Je ne vous dirais pas combien il en a désormais, j'ai oublié, et puis on a arrosé ça avec un sauvignon qu'il est allé chercher tout exprès en Afrique du Sud, c'est pas bon pour la mémoire ! Et puis un gâteau, dont j'ai (encore) oublié le nom apporté par Michèle, et puis des chips apéro, et puis du chocolat aux noisettes, et aussi à l'orange. Enfin, on a un peu profité, et tout ça s'est envolé avec les petites montées de l'après-midi.

 
 
 

PARCOURS

FILM

 
 
 

Rambouillet Chevreuse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !