Au départ de Follainville (78)

Alain, Joël, Michel, Pierre (une heure) et Jean-Marc pour cette rando de 16 km en partie le long de la Seine, avec une belle incursion dans le centre historique de Mantes-la-Jolie.

Le Film

 
 

Il ne faisait pas bien chaud au départ de la jolie église de Follainville-Dennemont, mais la chapka d'Alain a donné chaud à ses quatre compères, qui ne furent bientôt plus que trois après le départ de Pierre. Il a vite choisi entre ses camarades de souffrance et le plombier à même de réparer sa chaudière défaillante!

Départ NE par le GR2, puis plein sud par le GR11, appelé aussi chemin de Bernard dit "pépère". Cela s'applique-t-il à Bernard ou au chemin ? Peu après nous voilà dans la boucle des loups, puis à travers bois, nous atteignons la récente (2019) passerelle en bois qui traverse un bras de Seine qui conduit au centre historique de Mantes-la-Jolie.

De l'eau a coulé sous le vieux pont de Limay depuis la représentation de la ville en 1650 (à gauche). Bien que faisant partie des plus vieux ponts de France, il a été "cassé" en 1940 par le génie ! militaire français pour retarder l'avancée militaire allemande. Les deux arches démolies n'ont pas été remplacées.

La Collégiale (XII et XIIIème s.) n'a été que légèrement touchée par les bombardements alliés de 1944 qui visaient la destruction du pont, sa façade est par endroits bien usée par le temps, et les travaux sont engagés. Des saccages ont quand même eu lieu pendant la Révolution, le temple de la foi est devenu celui de la Raison, puis une usine de salpêtre, puis un arsenal !

Pas bien loin, l'église St Maclou (ne pas confondre avec le marchand de tapis) expose son seul vestige : une tour du XVIème siècle. Deux paroisses à quelques dizaines de mètres l'une de l'autre, c'était trop. Saint Maclou fut sacrifiée, il en advint ce qu'on voit aujourd'hui.

Le soleil s'est enfin levé, il fait doux, et nous pouvons profiter à fond des bancs face à la Seine, la Collégiale, et le vieux pont. Tout était réuni pour que nous profitions du Côtes du Rhône blanc, de la soupe aux neuf légumes (oui, vous avez bien lu, neuf légumes, un de plus que la dernière fois), du carré de chocolat, du rocher congolais.

Ainsi lestés, nous longeons la Seine et ses bateaux, certains en piètre état, avant d'affronter les deux pentes du jour, courtes mais fortes.

Horus a passé sa commande. Et vous ?

 
 

Mantois

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !