Au départ de Bonnelles

On passe des heures d'un travail acharné à peaufiner la rando la plus belle, encore plus magnifique que la dernière, pour le bonheur et la sérénité des RTT présents, Michèle, Alain et Pierre (et moi) en l'occurence. Et patatras ...

... le chemin marqué en tout petit sur la carte n'existe guère plus que la bonne nouvelle inscrite en petits caractères sur les contrats d'assurance, les chemins présents et même portant un nom sur la susdite carte se découvrent privés et protégés par d'antipathiques barbelés, d'autres débouchent dans des propriétés privées dont on ne sort qu'en franchissant des barrières. A nos âges !

Bon! C'est vrai que les pointillés étaient des petits points qui ne garantissent pas de la fiabilité du chemin. Et que les bois entourant Bonnelles nous étaient déjà connus pour leurs barbelés qui nous avaient amené à ramper pour en sortir.

Tout ça a fait dire à certain(e)s qu'on gagnerait du temps à ne pas préparer nos randos, puisque les interdits du terrain nous amènent à improviser. Mais ça a amusé tout le monde !

Donc Alain, il t'échoit de nous préparer pour jeudi prochain une rando non préparée. Et de me l'adresser, afin que nous puissions, comme toujours, nous assister l'un l'autre.

Bonnelles
 

2020 08 05 11 01 10

Le château de la duchesse d'Uzès était en ruine depuis des années. On le savait racheté par un promoteur immobilier (Histoire et Patrimoine) dans le but d'une restauration et vente par appartements. C'est presque fait. A ma connaissance, tout est vendu, et d'après ce qu'on a vu et qui apparaît sur la photo jointe, il sera bientôt prêt à être livré.

Le château a été bâti au milieu du XIXème siècle sur l'emplacement de châteaux anciens. Après la mort de la duchesse en 1933, le château connaît des sorts et affectations divers, jusqu'à son rachat par une mystérieuse société luxembourgeoise qui l'a laissé à l'abandon, et sa réhabilitation pour sa vente en appartements.
 

Le parcours s'est déroulé en forêt pour l'essentiel. Par ce beau temps et l'exubérance de la végétation, on a eu droit à un jeu de verts exceptionnel, ajoutant à la beauté traditionnelle de celui des ombres et des lumières.

Quelques ruisseaux ont offert la fraîcheur de leur eau à nos compères à quatre pattes, et c'est l'étang de Bonnelles qui nous a offert son banc, son ombre et son paysage romantique comme décor du pique-nique.

Si j'ajoute qu'Alain avait prévu une bonne bière conservée bien fraîche dans une glacière, dégustée face à l'église à l'ombre d'un marronnier (ou autre), je sens que les absents regrettent déjà d'avoir dû être ailleurs !!

Le film (5')

Pour illustrer le film, je vous ai choisi un air guilleret et populaire, du genre qui reste dans la tête toute la journée, et qui énerve, mais qui énerve ...

Parcours

Rambouillet Chevreuse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !