Au départ d'Angervilliers

Bande angervilliers 1
Jean-Louis, Alain, Pierre et moi pour cette rando de 21 kilomètres dans le pays de l'Hurepoix, dans l'Essonne. Si nous n'étions pas en territoire inconnu, certains chemins et villages n'avaient pas encore connu nos pas, comme Angervilliers, lieu de départ. Un très joli circuit, sous un temps parfois un peu lourd, et avec quelques points d'eau qui ont fait le délice des deux randonneurs à quatre pattes. 

D' Angervilliers au château du Marais

Dsc 3316Il y avait un vieux château à Angervilliers, un temps propriété d'Anne de Pisseleu, duchesse d'Etampes, favorite de François 1er. L'histoire de ce château où on rendait haute et basse justice, a été fort mouvementée, et ses propriétaires successifs l'ont démolli puis reconstruit, puis laissé tomber en ruine. Le domaine avait été racheté par Gustave Leven (1914-2008), ex pdg des Sources Perrier, qui avait acquis en 1947 une petite source familiale pour en faire quarante ans plus tard le numéro un mondial des eaux minérales. Amateur de coups en bourse (il avait participé à l'OPA ratée de BNPP sur la Société Générale), le motif de son acquisition du domaine n'est pas connu, et le peu qui reste est en ruines. Seule l'ancienne orangerie a été sauvée, parce que vendue à la mairie qui en a fait ses locaux administratifs et une école.

Le village renferme quelques jolies maisons, le beau colombier de la ferme (ci-contre), transformé aujourd'hui en bibilothèque, et l'église St Etienne, reconstruite au XVIème s. après les dégâts de la guerre de cent ans.

Bois et surtout prairies jusqu'au château du Marais (ci-dessous à droite). Le colza est coupé, le blé parfois oui, parfois non, les couleurs sont belles et les horizons dégagés. 
Il est un très élégant chêteau du XVIIIème s., un des plus beaux exemples d'architecture de style Louis XVI d'Ile de France. Ses propriétaires successifs sont des familles prestigieuses, Noailles, de Castellane, de Talleyrand-Périgord et de Pourtalès. Cette dernière est aussi propriétaire du château de Bandeville évoqé plus loin.

Du château du Marais au château de Bandeville

C'est la partie aquatique du parcours du jour, qui a régalé Horus et Dalton. Si la rivière le Fagot est restée inaccessible, la Remarde et un étang au Val St Germain ont rafraichi nos amis. C'est la vallée des moulins, trois anciens moulins pouvant y être aperçus.
L'ancien moulin de Granville (à gauche) a perdu ses fonctions originelles, comme tous les moulins, il est aujourd'hui une propriété privée.
Plus à l'ouest, à Levimpont, l'ancien grand moulin à farine (au centre) abrite des logements.
Plus loin encore, le grand moulin de Bandeville (à droite) appartenait au château, auquel il fait face. Son propriétaire, la famille de Pourtalès, l'a récemment vendu à un particulier.

Du château de Bandeville à Angervilliers

Situé sur la commune de Saint-Cyr-sous-Dourdan, le château de Bandeville a été construit en 1622 pour Thierry Sevin, président au Parlement de Paris. James-Alexandre de Pourtalès (banquier, diplomate et collectionneur d'art) l'acquiert en 1806, et la famille le conserve jusqu'à nos jours. 

On peut aussi admirer à St-Cyr-sous-Dourdan la ferme fortifiée des Tourelles, dont les bâtiments ont été construits du XIII au XVII èmes siècles. Entourée d'une enceinte comprenant trois tourelles, protégée par des douves aujourd'hui comblées,  elle servit de logis seigneurial. Le colombier est resté en très bon état. Jusqu'en 1970, le domaine fut une ferme, abritant aussi un restaurant et un centre hippique. La commune l'achète en 2005.

Le chemin de retour vers Angervilliers se passe exclusivement à travers bois, le bois de Bandeville d'abord, la forêt d'Angervilliers ensuite.

Le film (cliquer sur l'image)

Le parcours

 
 

Essonne

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !