Au départ de Vaux-sur-Seine


Françoise, Michèle, Alain, Jean-Louis, Michel et moi pour une rando de 18 km, avec une étape au restaurant bien connu "le comptoir des petites auges" à Sagi. Villages, châteaux et églises au programme de cette journée ensoleillée.

Trois châteaux pour commencer

Nous avons fait cette rando en décembre 2019. L'histoire du château de Vaux n'a pas changé depuis, vous la trouverez sur la page faite en ce temps-là.
http://rttenmarche.e-monsite.com/blog/sorties/au-depart-de-vaux-sur-seine.html

Au sommet de montée de Vaux, se cache le joli château de Beauregard, autrefois fief de Forvache. Le château actuel est du 17ème siècle.

Plus loin, dépendant de la commune de Condécourt, le château de Villette se découvre de la hauteur qui le surmonte. Construit au XVIIème siècle, le château a connu un grand nombre de propriétaires, dont la famille Pernod, la même qui inventa le célèbre apéritif anisé. Il appartient depuis 2011 à MMme Bogdanov, qui ont engagé une vaste campagne de restauration visant à redonner au château son charme initial. De l'extérieur, l'opération est réussie.

 

 

château de Vaux-sur-Seine

château de Villette

château de Beauregard

Condécourt , Sagi, Evecquemont

Ce joli et vieux village est celui du général Emmanuel de Grouchy, vous savez bien, celui qui, dit-on, aurait fait perdre la guerre à Waterloo, pour un plat de fraises. Ah la gourmandise !

Mais Condécourt, c'est aussi l'église Saint-Pierre-es-Liens, qui remonte au XIème s. pour ses parties les plus anciennes.

L'arrêt à Sagi aura la meilleure justification du monde, le déjeuner au "comptoir des petites auges". Un mini barnum sur trois places de parking a remplacé la traditionnelle salle. Melon au jambon cru, porc au miel, crumble aux pommes et rosé du pays d'Oc nous ont indubitablement remontés, et n'ont pas contribué que pour un peu à l'aisance avec laquelle nous avons franchi par la suite les quelques côtes qui nous attendaient.

Encore un joli village, Evecquemont, où on remarque l'église ND de l'Assomption dotée d'un joli porche Renaissance (1565). Fait plus inattendu, Evecquemont était au XIXème siècle un village viticole, où 35 des 335 habitants étaient vignerons. C'est l'augmentation de l'impôt sur le vin qui a fait dégringoler la rentabilité des exploitations, et conduit progressivement à l'arrachage des vignes.

Les habitants d'Evecquemont s'appellent les

 

 

Film (cliquer sur l'image)

Dsc 4464

 

Parcours

 

Vexin

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !