Au départ de Mézy-sur-Seine

Michèle, Joël, Alain, Jean-Marc pour cette randonnée au départ de l'église de Mézy-sur-Seine. Il y avait des vignes à Mézy, du temps où il y faisait chaud, et des cultures de légumineuses, et des jardins potagers. Et maintenant, il y a des randonneurs.

 
 

Un château au démarrage, celui de Mézy-sur-Seine, bâti au XVIII è siècle à l'emplacement d'une place forte féodale. Chateaubriand a été reçu dans cette maison, devenue mairie du village après son rachat par la commune en 1984.

A proximité immédiate, l'église St Germain date du XIIème siècle, mais a été entièrement rebâtie au XVI ème siècle dans le style gothique flamboyant. Le clocher n'a pas été rétabli.

 

C'est le parc à jeux mitoyen de la mairie d' Oinville-sur-Montcient qui nous offrit ses bancs pour notre pique-nique.

 

Pour le dessert, nous avons pu déguster un gâteau allemand, le stollen. Cet excellent pain de fête a été créé autour de 1300 à Dresde, où des manifestations festives autour de ce gâteau sont toujours bien présentes. 
C'est un pain aux fruits, semblable à un gâteau, qui contient des épices telles que la cannelle et la cardamome, mais aussi des fruits secs ou confits, tels que des écorces d’agrumes et des raisins secs, ainsi que des amandes. Certaines variantes de cette recette contiennent des ingrédients supplémentaires, notamment du rhum, de la vanille et de la pâte d’amande.

 

Ainsi lestés, nous sommes parés pour affronter les deux côtes du parcours (280m de dénivelé), qui nous mènent au beau village d'Hardricourt.

 

On y remarque deux châteaux. D'abord le château dit d'Hardricourt, construit au XIXème siècle, rendu célèbre par un propriétaire impérialement non recommandable, Jean-Bedel Bocassa. Il l'acquiert en 1976, et y réside jusqu'à son retour en Centrafrique en 1986. Après la mort de l'ex-empereur en 1996, il fallut retrouver les 54 enfants du monsieur (que les dames se rassurent, une seule femme n'y a pas suffi, mais 17 furent nécessaires). On en retrouva 37 éparpillés de par le monde, et le château fut vendu aux enchères 915000€, au bénéfice de l'Etat.

C'est aujourd'hui un lieu de séminaires, chambre d'hôtes, mariages ...

Le deuxième est le château des Tourelles, qui abritait la mairie jusqu'à sa vente en 2017. Il était prévu qu'y soit implanté un hôtel-restautant, mais fin 2021, rien de tout cela. Souvent "promoteur" varie !

Tout près est l'église Saint-Germain-de-Paris, datant du XIIème siècle pour ses parties les plus anciennes. Son clocher est classé monument historique.

Vexin

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !